Historique du village

La commune mixte d’Alle se situe au cœur de l’Ajoie et aux portes de l’Alsace, plus précisément à l’Est de Porrentruy à 451 mètres d’altitude. Il s’agit de l’un des tous premiers villages ajoulots à être cité dans un document officiel sous le nom de Walo, au 8ème siècle déjà. C’est au 12ème que le nom de « Alle » apparaît définitivement, tirant son patronyme de l’Allaine, rivière qui traverse le village.


Alle, village du pays d’Ajoie à travers son passé

Des premiers hommes de l’âge du paléolithique, des agriculteurs du néolithique en passant par les armées romaines, germaines, suédoises, françaises et polonaises qui foulèrent le sol d’Alle, le développement duvillage débute véritablement au Moyen-âge (Xème au XVe siècle). Son modèle sociétal est imposé par le peuple « Franc », c’est-à-dire un royaume divisé en comtés ou « gau1 », dans le cas présent « L’Esgau2 » (l’Ajoie). A cette époque, la région est gérée par de grandes familles seigneuriales dont leur dessein est de s’enrichir et d’asservir leurs sujets selon un régime exclusivement féodal. De sa genèse jusqu’à ce jour, Alle a vécu sous plusieurs régimes. Pour n’en citer que les six principaux, celui des « Princes-Evêques de Bâle » (depuis 1271 jusqu’à la Révolution française de 1789), la République « Rauracienne3 » (1792), le Département du « Mont-Terrible4 » (1793), le Département du « Haut-Rhin » (1800). Enfin, le gouvernement du « baron d’Andlau et Escher 5 » (1814) qui géra ad intérim les affaires du pays de Porrentruy jusqu’à l’attribution de ce coin de terre d’Alle au Canton de Berne en 1815 (voir Traité de Vienne 6).

 

Alle possède un fonds de manuscrits exhaustif qui retrace son passé depuis l’an 1514 jusqu’à nos jours. Celui-ci est actuellement déposé à la Fondation du Patrimoine d’Alle. Mandaté par les autorités communales, M. Vincent Thüler élabore depuis plusieurs années la numérisation desdits documents (52'000 pages digitalisées à ce jour), dont un inventaire complet sera présenté dans le courant de l'automne 2018.


A nos jours…

Alle compte aujourd’hui plus de 1’830 habitants. Sa surface s’étend sur 1’060 ha, dont 300 ha de forêt, dont 80 ha nommés la Montagne d’Alle sur la commune de Courgenay et pour laquelle un procès de près de 550 ans prit fin en 1865. Au Sud, on trouve les communes de Courgenay et de Cornol, à l’Est Vendlincourt et Miécourt (la Baroche), au Nord Coeuve et à l’Ouest Porrentruy.Véritable « delta » de l’Allaine, Alle compte quatre rivières et un ruisseau qui traversent la localité : l’Allaine, la Cornoline, l’Erveratte, le Jonc et le Pouche.

 

L’organisation politique de la commune est structurée comme suit : un maire et de 8 conseillers communaux qui se répartissent les nombreux dicastères qui vont des travaux publics au domaine social en passant par les rivières ou le Centre Sportif, pour ne citer que ceux-là.Les décisions importantes sont soumises à l’approbation de l’assemblée communale.

 

C’est au début du 20èmesiècle que se développe une industrie horlogère et textile locale, l’économie jusqu’alors étant essentiellement confinée à l’agriculture. Durement frappée par la crise des années trente, Alle vit la création et la construction de la filature de laine (FLASA) en 1934 comme une bouffée d’oxygène bienvenue et salutaire qui allait employer bien des habitants du village dans un premier temps. En 1964, des agriculteurs de tout le district fondent la coopérative agricole Centre Ajoie et rapidement les premiers silos sont érigés à l’Est du village en direction de Miécourt pour y accueillir les premières récoltes de céréales. Le monde horloger n’est pas en reste, puisqu’ aujourd’hui ce secteur est notre plus gros employeur avec plus de la moitié des près de 1’000 emplois actifs sur la commune. Le secteur artisanal avec ses menuiseries, charpenteries, ses constructions métalliques, ses ateliers de coiffure, les entreprises du bâtiment ou encore ses métiers de bouche illustre clairement la grande diversité du tissu économique local. Le secteur tertiaire se développe également entre un cabinet médical, une pharmacie, une clinique vétérinaire, les nombreux commerces qui alimentent toute la région Est de Porrentruy, le domaine de la sécurité ou de l’ingénierie industrielle.

 

Du point de vue transport, Alle peut se targuer d’être particulièrement bien desservi puisque la ligne de chemin de fer Porrentruy-Bonfol traverse le village, secondée par une ligne de cars postaux. La création d’une place de transbordement est prévuesur la ligne ferroviaire à l’Est du village. Cette structure jouera un rôle essentiel dans le transport par rail des marchandises quittant ou arrivant en Ajoie.

 

La localité compte plus de 25 sociétés. Entre les sociétés sportives, musicales ou culturelles, un vaste choix s’offre à toutes celles et ceux qui veulent s’impliquer dans une vie associative extrêmement riche. Cela donne à Alle un rayonnement particulier en Ajoie qui se traduit chaque année par le succès toujours grandissant de sa traditionnelle fête du village,fin août. Toutes ces sociétés, au travers de leurs nombreuses activités et représentations portent fièrement les couleurs locales et les nombreux exploits de nos sportifs ou autres musiciens participent à donner une image dynamique de notre localité.

 

Parmi les nombreux projets à concrétiser ces prochaines années, on trouve entre autres : la création de la plateforme ferroviaire évoquée plus haut, la rénovation de l’école pour laquelle une commission idoine œuvre depuis 2016, le déménagement de l’administration et de la mairie dans de nouveaux locaux, le plan d’aménagement local lié au plan directeur régional, ou encore les travaux liés à la protection contre les crues, pour ne citer que les principaux. De beaux projets pour offrir des perspectives porteuses et dynamiques aux concitoyennes et concitoyens d’Alle et de ses environs.


Références :

  • « Gau », vieux mot germanique utiliser pour désigner un pays, dictionnaire Larousse, édition électronique en ligne.
  • « L’esgau ou Pays d’Ajoie ».  Le Correspondant, recueil périodique, religion, philosophie, politique, sciences, littérature, beaux-arts. Tome 115e. Paris. – Alle, reflets du passé et du présent, « la société médiévale », point 5, page 20.
  • « La Rauracienne », archives parlementaires révolutionnaires, Université de Stanford, USA, page 376.
  • « Département du Mont-Terrible », dictionnaire historique de la Suisse, auteur : André Bandelier, 29 septembre 2009.
  • « Le Baron d’Andlau », AAEB à Porrentruy, cote PP, 1814,1815.
  • « Le Traité de Vienne »,Digitech MJP, grand traité de paix, acte final du Traité de Vienne, 9 juin 1915, article 76, 77 et 78

 

A télécharger :

 

Wikipédia

Le village d'Alle vu par Wikipédia